Notre lune de miel aux Seychelles : l’île de La Digue


Evasion / lundi 17 septembre 2018

Avant de partager avec vous nos futurs voyages, je voulais revenir d’abord sur nos voyages passés. Pas tous, mais les petits derniers sur lesquels j’ai des choses à vous raconter, conseiller.
Je n’aurais plus en tête certains renseignements, comme des prix par exemple ou encore des adresses exactes, mais vous trouverez tout de même pas mal d’informations sur la destination !

Notre séjour sur Praslin est terminé, direction le port pour prendre le ferry jusqu’à l’île de La Digue. La traversée, qui dure une quinzaine de minutes, nous emmène alors vers un petit bout de paradis.

Le port de Praslin
Le port de Praslin

Sur La Digue il y a très peu de véhicules motorisés, ils sont utilisés pour transporter les marchandises et les bagages des touristes. L’île est relativement petite, 5 km de long sur 3 km de large. Vous n’aurez donc pas besoin de louer une voiture mais plutôt des vélos, ou utiliser la mythique charrette à bœuf de l’île.

Une charrette à boeuf typique de La Digue

Le Domaine de l’Orangeraie

Pour se loger sur La Digue vous avez le choix entre des hôtels, des villas ou appartements à louer et des guesthouses, c’est-à-dire des chambres d’hôtes.
Nous avions opté pour l’un des rares hôtels de luxe de l’île, le Domaine de l’Orangeraie.

Piscine de l'hôtel le Domaine de l'Orangeraie

Lit baldaquin sur la plage de l'hôtel

Restaurant de l'hôtel
Restaurant les pieds dans le sable, j’appelle cela la belle vie !

Et comme pour notre premier hôtel, nous avions pris comme prétexte d’être en lune de miel pour séjourner en villa de charme, la catégorie supérieure des chambres.
Ces villas sont réparties sur la colline de l’hôtel, cela grimpe pas mal mais des voiturettes de golf électriques peuvent vous emmener jusqu’à votre chambre.

Les villas les plus en hauteur peuvent permettre de voir un bout d’océan mais la grande majorité sont en pleine forêt. Vous ne voyez alors que les toits des autres villas, vous êtes vraiment seuls au monde en pleine jungle sur votre terrasse.
La décoration de la chambre est à la fois moderne et authentique. Mais ce qui m’a fait le plus craquer c’est la salle de bains en extérieur. J’en suis même venue à regretter de ne pas avoir eu un petit moment de pluie pour profiter de la baignoire…

La villa de charme du Domaine de l'Orangeraie

La chambre de la villa de charme

L'intérieur de la villa de charme

Salle de bains en extérieur de la villa de charme
Oui, c’est bien la douche sur la photo de droite !

Terrasse de la villa

Durant notre séjour ce que nous avions le moins apprécié c’est le restaurant et le personnel.
Le petit-déjeuner était très bien mais le buffet du soir était un peu fade à notre goût. Quant au personnel il y avait peu de locaux, surtout au restaurant, et du coup la chaleur et la gentillesse rencontrées à notre précédent hôtel nous avaient cruellement manquées.

Mais je vous recommande tout de même le Domaine de l’Orangeraie pour séjourner sur La Digue car il reste selon moi le plus bel hôtel sur l’île, notamment pour une lune de miel. Et surtout, selon les récents commentaires, ils ont apparemment fait des efforts sur la nourriture et le personnel. Genre je dis merci à mon commentaire sur Tripadvisor à l’époque !

Que faire sur La Digue ?

Le tour de l’île

Prenez un vélo et faites le tour de l’île pour découvrir les différentes plages, qui sont appelées Anses aux Seychelles. Il y en a tout le long de l’île, plus ou moins praticables pour la baignade et le snorkeling mais toutes avec leur charme.

Anse Sévère

Elle se situe à coté de l’hôtel du Domaine de l’Orangeraie. A marée haute elle est parfaite pour se baigner.

Plage de l'anse sévère

Anse Patates

Juste après l’anse Sévère on trouve l’anse Patates. Plutôt dangereuse pour se baigner, on l’a surtout adoré pour son paysage de rochers.

La plage de l'anse Patates

Mon mari sur l'un des énormes rochers de l'anse Patates

Grand Anse

En fin de journée nous arrivons sur Grand Anse. A nouveau une plage qui n’est pas vraiment faite pour la baignade, il y a de grosses vagues et de forts courants. Mais son coté sauvage est vraiment à couper le souffle. Tellement sauvage que nous avons eu la chance de voir une tortue de mer remonter la plage pour aller pondre ses œufs.

La plage de Grand Anse

Une tortue de mer en train de remonter la plage

Il ne s’agit que d’une petite partie des anses de La Digue, il y a aussi les anses Gaulettes, Grosse roche, Banane, Fourmis, Cocos, Petite Anse et j’en passe. Et je vous parle plus bas de la plus célèbre…

Partir à l’assaut du Nid d’Aigle

Le Nid d’Aigle est le point culminant de La Digue : 333 mètres. Pour y arriver quatre kilomètres de randonnée vous attendent.
Bon, je ne suis pas particulièrement sportive, mais même sans cela il s’agit tout même d’une sacrée montée. La route jusqu’au restaurant propose peu d’ombre, grimpe beaucoup et prend une bonne heure, donc prévoyez de l’eau. Ensuite il reste une bonne demie-heure dans la végétation pour atteindre le sommet.

Nous nous étions arrêtés au point de vue du restaurant car on ne pensait pas que cela nous prendrait autant de temps. Etant partis en fin de journée le soleil allait bientôt se coucher, pas question de redescendre dans le noir. Prévoyez donc bien trois heures pour la randonnée et partez plutôt le matin pour faire la montée « à la fraîche ».

Point de vue depuis le restaurant du nid d'aigle

Une excursion snorkeling

Au port de La Passe, à deux minutes du Domaine de l’Orangeraie, nous avons trouvé une excursion snorkeling pour la demie-journée.
Pour 50€ par personne, un bateau nous a conduit à l’île Coco pour un premier arrêt. Un peu de snorkeling plus tard, il nous a emmené au second arrêt à l’île Félicité. Puis retour sur La Digue pour l’heure du déjeuner.

Les spots étaient plus préservés que celui de Praslin, on a vu un peu plus d’espèces de poissons. Et surtout, sur Félicité, on a eu la chance de nager avec une tortue !

L'île Coco
L’île Coco

L'île Coco

L'île Félicité
L’île Félicité

L’Anse Source d’Argent

Régulièrement citée dans les plus belles plages du monde, l’Anse Source d’Argent est incontournable si vous allez à La Digue. L’eau cristalline et chaude, le sable blanc et fin, les immenses blocs de rochers, font de cette plage un endroit paradisiaque.

Plage de l'Anse Source d'Argent

Pour accéder à l’Anse Source d’Argent il y a deux solutions, l’une payante et l’autre gratuite.

L’accès par la réserve Union Estate, qui est une ancienne plantation de noix de coco et de vanille, coûte 115 roupies seychelloises, environ 7€50. Cela reste selon moi un prix raisonnable pour contribuer à la préservation et l’entretien de ce coin de paradis qui attire beaucoup de monde.
Vous pouvez y voir la cocoteraie, le moulin traditionnel pour fabriquer l’huile de coco qui fonctionne grâce à un bœuf, la plantation de vanille, une ancienne maison coloniale, l’ancien cimetière où sont enterrés les premiers colons de La Digue.

Cocoteraie d'Union Estate

Maison coloniale d'Union Estate

Seul le passage par Union Estate est payant, la plage elle reste gratuite. Donc si vous ne souhaitez pas payer, voyagez à budget serré, il ne vous reste plus qu’à passer avant l’entrée de la plantation par la plage, à marée basse c’est plus facile.

Une fois qu’on a traversé la réserve, il suffit de suivre le sentier qui parcoure les 1 km de l’Anse Source d’Argent.
Vous passez par plusieurs bouts de plage, entourés à chaque fois des mythiques rochers des Seychelles. Il y a quelques vendeurs ambulants de fruits frais. Et bien sûr il y a quelques touristes, la rançon de la gloire. Surtout tout au bout de l’anse, il y avait un monde fou. Nous on a préféré repartir en arrière et réussi à se trouver des spots à l’ombre des rochers où on avait l’impression d’être, quasiment, seuls au monde.

Plage sur Anse Source d'Argent

Bout de la plage Anse Source d'Argent

Vue depuis l'eau sur les rochers de la plage

Notre lune de miel aux Seychelles est terminée, retrouvez mon résumé sur cette destination pour toutes les informations pratiques et connaitre notre budget.

A très vite !

2 réponses à « Notre lune de miel aux Seychelles : l’île de La Digue »

  1. Comme dans un rêve et pourtant c’est bien réel ! Quel beau voyage ! Ta description de ces lieux paradisiaques , et ces photos magnifiques donnent vraiment envie d’y aller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *