Je ne veux pas d’enfants, je suis normale ?


Méli-Mélo / mardi 7 août 2018

Voilà c’est posé, c’est dit, je ne veux pas d’enfants
Et je ne suis pas la seule, mais cela reste encore de nos jours un sujet assez tabou et mal compris. Assez pour que les femmes concernées se demandent souvent si elles sont normales… Alors j’ai envie d’apporter mon témoignage pour aider celles qui culpabilisent, celles qui se questionnent, n’osent pas en parler.

Pourquoi je ne veux pas d’enfants ?

Et pourquoi avoir des enfants ?

Autant poser la question à l’envers pour une fois. Pourquoi vous vous voulez des enfants ? Quelles sont la ou les réponses qui vous viennent ?

« Parce que j’en ai envie » répondrait une grande majorité. Le désir de maternité se fait souvent ressentir chez une femme, je le vois bien autour de moi. C’est même parfois une envie qui prend aux tripes et qui amène à faire beaucoup de choses et de sacrifices en cas de difficulté à concevoir.
Et bien moi c’est l’inverse, je n’en ai pas envie. Je n’ai pas ce désir au fond de moi tout simplement. Alors pourquoi je ferais quelque chose dont je n’ai pas envie ?

« Parce que c’est la suite logique d’un couple« , « Parce que c’est comme ça », « Parce que c’est normal ». Oui c’est ce qu’on m’a déjà répondu… Et autant vous dire que la « normalité », se conformer à ce que la société attend de nous, ce n’est absolument pas ce qui dirige ma vie.
Je suis mariée. La suite logique du fait d’être en couple ? Non, juste parce que c’était ce dont j’avais envie, ce dont je rêvais en tant qu’éternelle romantique. C’était une évidence pour moi. Et si je ne veux pas d’enfants c’est parce qu’en avoir n’est pas une évidence pour moi, peu importe les « normes » qu’il faudrait suivre.

Pour moi tout simplement

Physiquement la maternité n’est pas quelque chose qui me fait envie. J’ai déjà du mal à m’accepter physiquement, alors autant dire que si une grossesse me laisse avec des vergetures en plus, des kilos en plus, une cicatrice de césarienne, des seins tout raplapla, et autres conséquences physiques…, j’aurais encore plus de mal avec mon corps. Et je n’en ai pas envie.
Alors on dit que tout cela est compensé par le bonheur d’avoir mis au monde ce petit être, mouais… A poil devant mon miroir je ne suis pas sûre que ce bonheur va réussir à m’aveugler suffisamment.

Ventre d'une femme enceinte
Crédits photo : Creative commons Pixabay

Entre le boulot, la maison et mon couple, maintenant le blog, j’ai parfois du mal à trouver du temps pour moi. Alors avec un enfant je n’imagine même pas. Sauf que j’ai envie de pouvoir continuer à glander un aprem devant des séries télé ou sur Youtube, passer 2 heures dans ma SDB pour prendre soin de moi, avoir le temps de me pomponner avant une soirée… Des choses futiles mais essentielles à mon bien-être mental.
Et les mamans que je connais sont les premières à dire que oui, c’est effectivement très dur de tout cumuler. Il y a forcément des choses qu’elles n’ont plus le temps de faire comme avant, qu’elles doivent reléguer au second plan. Ou alors c’est la course, tout le temps, et je n’ai pas envie de courir.

Pour mon couple également

Si j’ai ouvert un blog avec une rubrique sur les voyages c’est bien parce qu’on adore voyager avec mon mari. Avec un enfant cela devient quand même plus compliqué, même si, je suis d’accord, ce n’est pas impossible. Mais on ne va pas se mentir, cela demande une sacrée organisation au début, cela devient un coût supplémentaire au bout d’un moment et limite aux vacances scolaires, et c’est beaucoup plus difficile de s’organiser des escapades en amoureux à la dernière minute.

Mon mari et moi avons toujours eu la certitude d’être faits l’un pour l’autre, on se considère comme des âmes sœurs. Nous sommes très fusionnels et c’est l’une des raisons pour lesquelles je ne veux pas d’enfants. Je ne veux pas d’une 3ème personne entre nous, peu importe que cette personne soit notre enfant. J’aime être à deux, être un couple. Avoir toute l’attention de mon mari et lui porter tout mon attention.
Bien sûr que l’on peut porter la casquette d’épouse ou d’époux et celle de parents en même temps, mais je n’ai pas envie de jongler entre les deux. Et pour tout vous avouer, je ne sais pas si mon mari et moi on y arriverait…

Couple qui se tiennent par le doigt
Crédits photo : Creative commons Pixabay

Pour tout ce que cela implique

Il suffit de demander à un couple qui vient d’avoir un bébé quand est-ce qu’ils font le deuxième pour comprendre qu’avoir un enfant reste un sacré bouleversement. Car en général ils vont vous répondre que ce n’est pas pour tout de suite, qu’un seul suffit amplement pour le moment.
Oui c’est du boulot et cela change un peu la vie quand même. Entre les courtes nuits, les galères de nounou et des vacances scolaires, l’organisation des journées boulot/école, occuper les petits monstres et j’en passe, cela reste un travail H24. Et ça ne me fait pas rêver.

Je n’ai tout simplement pas envie de ça dans ma vie. Et détrompez-vous j’adore les enfants ! J’aime mes neveux et nièces, les loulous de mes amis. Mais j’aime pouvoir les rendre à leurs parents à la fin de la journée et retrouver mon petit nid douillet au calme.

Je ne veux pas d’enfants et je le vis bien

J’ai une grande chance, mon mari voit les choses comme moi. On s’est connu très jeunes, on aurait pourtant pu devenir des adultes complètement différents. Bien sûr, si un jour il change d’avis, il faudra qu’on en discute. Personnellement ce n’est pas parce que c’est mon corps que c’est moi qui décide et point barre. Un enfant se fait à deux, il a donc lui aussi son mot à dire.

J’ai bien entendu eu le droit à l’éternelle question : « Alors c’est pour quand le bébé ? ». Surtout après le mariage. Dans le fond ça ne me dérange pas car il s’agit la plupart du temps de la famille ou des amis. Ils s’intéressent à nous et n’ont aucune intention de blesser. Mais il faut tout de même faire attention. La femme en face de vous peut ne pas assumer son non désir de maternité, ou au contraire vouloir des enfants mais être stérile, avoir fait une fausse couche ou son énième tentative de FIV… C’est une question très personnelle qu’il faut poser avec précaution voire pas du tout si vous n’êtes pas proche de la personne.

Chaussons de bébé mais pas d'enfants
Crédits photo : Mon Petit Chou Photography on Unsplash

Toutes ces raisons qui font que je ne veux pas d’enfants peuvent vous paraître égoïstes, j’étais la première à le dire d’ailleurs. Pourtant quand j’en parlais autour de moi on me répondait souvent que c’était tout le contraire. Je ne comprenais pas au début et puis j’ai saisi : quoi de plus égoïste que de faire des enfants pour les faire, parce que c’est « comme ça », alors qu’on n’en a pas envie au fond de soi ?

Est-ce que j’ai peur de regretter mon choix ? Oui, peut-être. Mais je préfère cela que de regretter d’avoir eu un enfant (sujet encore plus tabou mais qui existe, oui oui). La peur des regrets n’est pas une raison valable pour faire quelque chose que l’on ne souhaite pas réellement. Surtout lorsqu’il s’agit d’un choix aussi important et qui va impliquer une autre personne qui n’aura rien demandé.

Je ne veux pas d’enfants, point

Peut-être que je changerais d’avis un jour, c’est pour cela que je ne dis pas que je n’aurai jamais d’enfants.
Mais vous l’avez lu à quasiment chaque paragraphe, tout est une question d’envie ! Et pour l’instant je n’ai pas ce désir. Si vous aussi vous ne ressentez pas ce désir de maternité cela ne veut pas dire que vous n’êtes pas normale, de toute façon il n’y a pas de normalité. Oui avoir des enfants est le schéma classique mais rien ne vous oblige à le suivre.

Vous avez plusieurs vies possibles, à vous de suivre celle qui vous fait envie et vous fait rêver !

Petit pied de bébé
Crédits photo : Kate Krivanec on Unsplash

6 réponses à « Je ne veux pas d’enfants, je suis normale ? »

  1. Tu veux savoir si tu es normale ou non de refuser la maternité..
    Qui peut répondre à cela ? Pas moi, je ne peux que te donner mon avis.

    Bien sûr, un enfant c’est beaucoup de contraintes mais aussi du bonheur.
    Bien sûr, tu veux la tranquillité de l’esprit et celle de ton corps, mais les seins raplapla tu les auras aussi en vieillissant, et la pilule contraceptive fait aussi des dégâts !
    Bien sûr, tu ne veux pas troubler la fusion de ton couple, voyager, vivre à fond à deux, et j’espère que vous vivrez longtemps ensemble pour apprécier ces moments.
    Il n’est pas difficile de concilier, amour, famille et travail, surtout à notre époque, il faut juste le vouloir.
    Peut être changerez vous d’avis, dans quelques années, j’ose y croire,.te rends tu comptes ? Un ou une petite qui vous ressemblerait ?

    Mais pour l’instant, vous ne le voulez pas .

    Si tu te poses la question de normalité ou non, c’est peut être, que, quelque part, tu culpabilises ? De quoi as-tu vraiment peur ?
    Je te dis tout ça, parce que je trouve que c’est triste de ne pas vouloir d’enfant.
    Voilà, j’ai blogué, j’avais promis. Je respecte ton choix, mais……

    1. Promesse tenue ! 🙂
      Et je sais très bien ton avis 😉
      Sur la normalité c’est pour celles qui se poserait la question, moi je ne me la pose pas du tout.
      En tout cas promis, le jour où on change d’avis tu seras la première informée !

  2. Je comprends tout à fait tes raisons.
    Moi j’ai envie d’un enfant mais, à chaque fois, je pense à la façon dont nos vies vont changer et ça me refroidi….

    Mon conjoint n’en a pas envie pour un peu les même raison que toi.
    Un enfant ça change la vie. Alors oui c’est magnifique, merveilleux mais c’est beaucoup de boulot et quand je vois déjà comme je cours après le boulot pour les courses, le ménage…etc je ne me vois pas avec un enfant en plus….
    Mon petit frère vient d’avoir un bébé , il est absolument adorable mais quand il repart avec lui, je me dis que je suis contente de ne pas encore en avoir car je vois qu’il accapare tout leurs temps libre … Et lui même m’a dit que s’il avait su comment la vie serai avec lui, il aurait attendu encore quelques années.

    Donc oui tu es normale ! Et c’est malheureusement un sujet qui est encore trop tabou….

    1. Oui comme tu dis c’est merveilleux mais beaucoup de boulot !
      Après si l’envie est là et qu’on se sent près il faut arriver à passer au-dessus de cela, car il n’y jamais de bon moment pour faire un enfant 😉

  3. Oui tu es normale
    Et avoir un enfant est un acte égoïste. On fait les enfants pour soi. Arrêtons de mentir
    Je me souviens d’une conversation MSN à 3 sur ce sujet 😉
    Tu le fais comme tu le (res)sens
    Beaucoup se conforment au modèle sociétal imposé
    Bravo de réussir à t’écouter et à écouter tes désirs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *