J’ai testé les culottes menstruelles Réjeanne


Méli-Mélo / jeudi 21 novembre 2019

Ragnagnas, les anglais, le drapeau rouge, les trucs, l’alerte rouge, la mauvaise semaine, les coquelicots, peu importe le nom que vous leur donnez mais oui, on va bien parler de règles aujourd’hui. Enfin on va surtout parler de protection pendant nos règles avec les culottes menstruelles.

Je n’ai d’ailleurs jamais trop compris pourquoi on donnait un surnom à nos règles, pourquoi c’était un sujet un peu tabou. Après tout c’est naturel et toutes les femmes sont concernées au cours de leur vie. Personnellement je n’ai pas de pudeur à ce sujet. Alors comptez sur moi pour tout vous dire sur mon test des culottes menstruelles Réjeanne !

Les culottes menstruelles Réjeanne

Le principe des culottes menstruelles

La culotte menstruelle est une culotte tout à fait classique, ou presque. Elle est composée de plusieurs couches de tissus, au niveau de l’entrejambe, qui permettent de recueillir et d’absorber le flux des règles pendant 10 à 12 heures.
C’est comme une serviette hygiénique jetable, sauf qu’au lieu de la jeter vous lavez la culotte pour la réutiliser ensuite. Selon les marques, les culottes peuvent durer entre 2 et 5 ans. Là encore, comme une culotte classique en fonction de sa qualité.

Mode d'emploi des culottes menstruelles Réjeanne

Au lieu de changer et jeter votre serviette hygiénique, vous avez juste à changer de culotte. Vous rincez l’ancienne à l’eau froide jusqu’à ce que l’eau qui s’écoule soit claire. Puis soit vous la lavez à la main pour la réutiliser le temps de votre cycle en cours, soit vous la lavez en machine pour le mois suivant.
Rien de plus simple, rien à racheter et vous ne vous trouvez jamais à cours de protections hygiéniques.

Pourquoi utiliser des culottes menstruelles ?

L'une des culottes menstruelles portée

Pour notre santé

Si vous ne le savez pas encore, les serviettes et les tampons jetables sont bourrés de substances toxiques. De l’alcool, du parfum, des hydrocarbures, des phtalates et même des pesticides. Oui des pesticides, notamment le célèbre  glyphosate.
Sympa comme programme à proximité ou à l’intérieur de notre vagin pourtant si délicat…

Pour notre planète

Au cours de notre vie on utiliserait environ 10 000 protections hygiéniques, que ce soit des tampons ou des serviettes. Alors dit comme cela, ça peut sembler pas grand chose vu notre utilisation régulière de tels produits. Mais il suffit de réfléchir un peu plus en terme mondial pour tout comprendre.

Utiliser des culottes menstruelles contribue donc à réduire nos déchets. Et avec leur durée d’utilisation beaucoup plus longue que les protections jetables, il faut en produire beaucoup moins. C’est quand même pas mal pour notre belle planète.

Si vous voulez en savoir plus sur le zéro déchet, je vous propose de me retrouver sur le blog Yogis on Roadtrip pour mes 5 gestes zéro déchet. Une de mes résolutions de cette année. Et les culottes menstruelles en font donc partie. Oui OK je vous spoile un peu mais allez lire quand même l’article. Il reste quatre autres gestes à découvrir et même des idées bonus. En plus vous trouverez des produits zéro déchet et made in France sur la boutique pour vous aider à vous lancer.

Mon rapport avec les protections menstruelles

J’ai toujours utilisé des serviettes hygiéniques. Les tampons n’ont jamais été ma tasse de thé. Je les sens et c’est très désagréable. Puis j’ai entendu parler du syndrome du choc toxique. Alors j’ai su que mon corps m’envoie un message quand j’en utilise. Pour me dire qu’il n’aime pas ça et que je ferais mieux de les éviter.

C’est pourquoi la cup n’était pas une option pour moi. Elle est aussi réutilisable et participe au zéro déchet. Mais le problème du syndrome du choc toxique reste présent. Son utilisation me semble un peu délicate lors d’une longue journée de boulot. En plus elle est souvent en silicone, qui est un dérivé du pétrole. Et je n’ai pas trop envie de pétrole dans cette zone si intime…

Les culottes menstruelles Réjeanne

Les culottes menstruelles Callie et Gaia

Pourquoi j’ai choisi la marque Réjeanne

Les culottes menstruelles se sont multipliées sur le marché ces derniers mois. Un peu trop à mon goût. J’ai juste l’impression que certaines marques se sont jetées sur ce nouveau filon, sans vraiment faire attention à la composition et la qualité de leurs culottes. Du coup je ne trouvais pas de marque qui me parlait, me donnait envie de la suivre.

Jusqu’à ce que j’entende parler de Réjeanne Underwear.
D’une, il s’agit d’une marque française et pas seulement. Les tissus utilisés sont made in France et les culottes sont fabriquées en France. Les tissus sont certifiés OEKO-TEX 100, c’est-à-dire qu’ils ne contiennent pas de produits chimiques nocifs pour notre santé.
Et cerise sur le gâteau, pour chaque culotte achetée, Réjeanne reverse une partie des bénéficies à une association de soutien aux femmes.

L'une des culottes menstruelles portée

Mon expérience avec la marque

La marque Réjeanne propose donc des culottes, mais aussi des culottes taille haute, des shortys et même des maillots de bain. Le tout ressemblant totalement à de la lingerie classique, jusqu’au moindre détail de dentelle. Si on ne le sait pas on n’est incapable de dire qu’il s’agit de culottes menstruelles.

Le shorty Callie de Réjeanne
Le shorty Callie, un tissu satiné
La culotte Gaia de Réjeanne, l'une des nombreuses culottes menstruelles de la marque
La culotte Gaia, un tissu coton

J’ai commandé une culotte Gaia, pour flux léger à moyen, et deux shortys Callie pour flux abondant.
Même un fois entre les mains elles ressemblent à de la lingerie classique. Si ce n’est la petite sur-épaisseur au niveau de l’entrejambe. Et encore, je m’attendais à ce que ce soit beaucoup plus épais.
La marque recommande de prendre sa taille habituelle et effectivement c’est juste parfait. Ni trop lâche, ni trop serré. Les culottes sont bien taillées et elles s’ajustent parfaitement.

Le rendu des culottes menstruelles Réjeanne portées

Bon c’est bien beau et confortable tout ça, mais est-ce qu’elles sont vraiment efficaces ces culottes menstruelles Réjeanne ?
La réponse est oui. J’en suis à mon quatrième cycle en utilisant les culottes menstruelles et rien à signaler. Pas de fuite, pas d’odeur. J’ai même déjà porté le shorty Callie pendant toute une journée de travail, soit plus que les 12h maxi le temps que je puisse l’enlever. Un jour de flux abondant. J’ai eu une légère sensation d’humidité sur la fin, forcément, mais c’est tout.

A l'aise dans les culottes menstruelles
Assez sûre de ma culotte Réjeanne pour m’endormir dans les draps blancs d’un hôtel 5*

Alors, convaincue ou pas ?

Par les culottes menstruelles

La réponse est oui. Le principe des culottes menstruelles est juste génial lorsqu’on s’intéresse à l’écologie et au zéro déchet. Certaines pourront peut-être trouver le moment où l’on doit rincer la culotte un peu ragoutant. Puisque bien sûr du sang s’écoule. Mais cela reste que du sang, notre propre sang en plus. Donc ça ne me dérange pas du tout. En tout cas moins que les mamans qui lèche la cuillère où leur bébé a bavouillé par exemple. Et oui vous l’aurez compris, je ne veux toujours pas d’enfants.

Est-ce qu’on fait des économies ? Tout dépend du prix, du nombre et de la durée de vie des culottes que vous achetez.
Si je prends mon cas, un paquet de serviettes hygiéniques me coûtent environ 3€ donc 36€ par an. J’ai acheté pour 112€ chez Réjeanne. Alors si elles me durent au moins trois ans oui, se sera plus économique. Encore plus si on enlève le prix des culottes de règles que je n’aurais pas à acheter et racheter parce qu’elles auront été flinguées par une fuite ou simplement parce que je prends des petits prix. Et ne me dites pas que vous n’avez pas de culottes spéciales règles je ne vous croirais pas !
Personnellement je ne l’ai pas fait pour les économies, c’est pour cela que ce n’est pas l’une des raisons que je vous ai citées. D’autant que je pense sérieusement me racheter un troisième shorty et deux autres styles de culottes. J’arrive à tenir un cycle en les lavant à la main. Mais comme je suis une flemmarde j’ai bien envie de ne pas avoir à le faire. Et là cela va être plus difficile à rentabiliser. Sinon, cela reste tout de même un autre argument en faveur des culottes menstruelles.

Par les culottes Réjeanne

La réponse est encore oui. Elles sont jolies, confortables, efficaces. Elles sont déjà passées cinq fois à la machine et sont toujours comme neuves.

Croyez-moi, mes règles ne sont pas du tout une partie de plaisir. Et pourtant, une fois mes médocs avalés et les douleurs légèrement passées, cela devient presque des jours agréables. J’ai l’esprit tranquille, je ne crains pas de fuite, mon ventre ballonné reste à l’aise. Mes petites fesses de bébé ne finissent pas irritées comme avec les serviettes hygiéniques. Oui j’avais promis de tout vous dire. Bref, j’oublie presque que j’ai mes règles.

Maintenant qu’elles sont essayées elles sont définitivement adoptées. Et je ne vais pas revenir à des protections jetables, c’est sûr et certain.

Retrouvez toutes les culottes sur la boutique Réjeanne. Les prix vont de 39€ à 59€. Et vous pouvez également retrouver certains modèles dans une sélection de boutiques Darjeeling. Si vous avez envie de les voir en vrai c’est le moment.

Notification des nouveaux commentaires
guest
2 Commentaires
Plus récent
Plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Malus
Malus
11 septembre 2020 11 h 23 min

J ai reçu deux culottes, livraison ultra rapide.
semble bonne qualité. Produit harmonieux