Bahamas : Le bilan de notre séjour


Evasion / lundi 29 avril 2019

Ça y’est, notre séjour aux Bahamas est terminé. Il ne me reste plus qu’à vous donner les infos sur cette destination, mes conseils, dresser notre bilan et notre budget.

Infos pratiques

L’archipel des Bahamas est situé au Nord de la mer des Caraïbes et compte 700 îles et îlots. Mais au final il n’y a qu’une trentaine d’îles qui sont habitées, et seulement 16 qui sont plus ou moins touristiques.

Comptez 9 heures de vol pour rejoindre Nassau depuis Paris, si il y avait un vol direct. On en reparle plus bas.
Le décalage horaire est de -6 heures, la plupart du temps. En effet les Bahamas font aussi le changement d’heure hiver et été, mais pas aux mêmes dates qu’en France. Donc il y a quelques semaines deux fois par an où le décalage horaire est de -5 heures.
Vous n’avez pas besoin de visas ni de vaccins pour y aller.

La langue officielle est l’anglais. Mais je vous préviens, les Bahaméens ont un accent très difficile à comprendre. Un mixte entre l’accent anglais et américain, twisté au créole. On a galéré ! Et pourtant mon petit mari parle anglais couramment et moi je me débrouille pas trop mal…

Les Bahamas font partie du Commonwealth depuis leur indépendance en 1973. Mais étant donné que l’archipel est très proche des Etats-Unis, il y a également une forte influence américaine. On y roule à gauche, mais les voitures n’ont pas forcément le volant à droite. Les prises sont américaines. La monnaie est le Dollar bahaméen, il a la même valeur que le Dollar américain.

En parlant de monnaie, vous ne pouvez pas toujours payer par carte bancaire dans les îles. Je vous conseille de retirer une bonne somme d’argent au distributeur à l’aéroport. Il y a environ 5€ de frais fixes qui sont appliqués.
Si vous allez à l’hôtel Atlantis comme nous, ne retirez pas là-bas ! Il y a 12% de frais et le distributeur donne des Dollars américains. Oui c’est la même valeur, mais je préfère toujours payer en monnaie locale.

Prévoyez un très très bon anti-moustiques. Un peu pour les moustiques mais surtout pour une petite bestiole qu’on a découverte là-bas, les mouches des sables appelées sandflies. Il paraît qu’il y en a dans les Antilles ainsi qu’en Polynésie, appelées nono, mais je n’en ai aucun souvenir. Alors que celles des Bahamas on s’en souviendra longtemps.
Ces minuscules bestioles se réveillent un peu avant le coucher du soleil et viennent vous piquer. Sur le coup ça va, mais après vous avez d’énormes boutons qui grattent et grattent comme pas possible. On a passé une nuit à ne pas dormir tellement ça nous démangeait… Donc en fin de journée je vous recommande pantalon et manches longues, anti-moustiques et liquide gras sur le corps (sur place vous pouvez acheter de la baby oil, ça fonctionne bien).

Seule sur la plage du tropique du Cancer aux Exumas

Préparer son voyage aux Bahamas

Quand partir aux Bahamas

On serait tenté de croire qu’il fait beau toute l’année aux Bahamas mais ce n’est pas si évident.
Déjà mieux vaut éviter de partir entre août et octobre, c’est la saison des ouragans.
De novembre à avril c’est la période la plus propice. Mais je dois vous dire qu’en plein moins de décembre l’eau était un tout petit peu fraîche à notre goût. Mais bon, on est frileux.
De mai à juillet c’est la saison des pluies. Mais comme partout sous les tropiques, il s’agit en général d’épisodes de pluie assez courts et plutôt en fin de journée. Les températures sont supportables, l’été n’est pas étouffant.

Il faut aussi noter qu’en hiver les journées sont assez courtes. Au mois de décembre le soleil se couche vers 17h30 alors qu’en été il se couche vers 20h. Donc avec nos copines les sandflies évoquées plus haut, à partir de 16h30 on s’enfuyait de la plage.

Aller aux Bahamas et s’y déplacer

Le vol

Depuis Paris le seul vol direct relie l’île de San Salvador où se trouve le Club Med. Sinon il y a forcément une escale aux Etats-Unis. Comptez entre 600 et 1000€ l’aller-retour selon la période.
Nous on a pris un vol avec British Airways depuis Londres. Etant donné qu’on part de province, il avait le mérite d’être direct jusqu’à Nassau donc on a fait qu’une seule escale à Londres, au lieu de 2 escales à Paris et aux Etats-Unis.

Entre les îles

Une fois sur place, et contrairement à ce que j’ai lu sur d’autres blogs, ce n’est pas si évident que ça de se déplacer d’îles en îles.

Il y a bien sûr l’avion, avec des petites compagnies locales.
Le souci c’est que vous devez repasser par Nassau à chaque fois, il n’y a pas de vols entre les îles mêmes. Du coup cela gonfle vite le budget. La solution serait les vols privés, qui ne reviennent pas plus cher si vous êtes plusieurs à partager le vol, genre à 6 ou 8 personnes.
Et l’autre problème c’est les annulations et retards de vol. Ce sont des petits coucous qui volent à vue, certaines îles ont des aérodromes sans éclairage. On a bien failli louper notre vol retour à cause de la météo et de la nuit qui approchait. La veille d’ailleurs il avait déjà été annulé… Et apparemment cela arrive souvent, surtout avec Bahamasair. Je vous conseille plutôt de vous tourner vers Southern Air Charter, pour le coup c’est eux qui nous ont sauvé.

Il y a aussi le bâteau avec Bahamas Ferries. Lorsqu’on a préparé notre voyage on a trouvé aucune info sur ce mode de transport. Alors on a voulu tenter, malgré que ce soit plus long que l’avion et que les liaisons ne soient pas fréquentes, en général 1 à 2 par semaine.
Mis à part le ferry de Nassau vers Eleuthera où je suis sûre qu’il s’agit d’un ferry rapide avec grande cabine et de nombreux sièges, pour les autres destinations vous risquez de vous retrouver avec un ferry cargo, une petite cabine et même pas 10 sièges. Ce qui n’était pas le plus agréable pour la traversée de nuit entre Nassau et les Exumas, surtout avec la télé allumée toute la nuit.
Mais je vous rassure, on ne regrette pas. C’était roots mais l’équipage était hyper sympa et on a mangé l’un de nos meilleurs plats du séjour, oui oui. Et au moins maintenant on trouvera des infos sur Internet sur les ferrys aux Bahamas !

Par contre évitez les Mail Boats, avec eux vous ne saurez pas quand vous arriverez à destination.

Notre ferry à l'arrivée au petit matin sur Exuma
Notre ferry à l’arrivée sur Exuma
La cabine du ferry
La cabine du ferry, oui celle où on a « dormi » lors de la traversée Nassau-Exuma
3 photos : nous sur le pont du ferry, notre plat du soir et l'équipage qui prépare la ligne de pêche du lendemain
Le dîner à bord et un moment avec l’équipage qui prépare une ligne de pêche

Sur place

Si vous voulez vous déplacer une fois sur place il faudra louer une voiture. Les prix varient selon l’île, 85$ par jour sur Exuma, 65$ par jour sur Long Island. Un scooter peut aussi faire l’affaire sur les îles plus petites.
Même pour un seul trajet c’est le plus rentable, le taxi étant hors de prix. On a payé 60$ sur Exuma pour un trajet de 20 kilomètres. Sur Long Island on aurait dû débourser entre 125 et 145 $ pour aller du port à notre hôtel, 60 kilomètres.

On n’a pas testé mais apparemment l’auto-stop marche très bien aux Bahamas. Si cela peut vous dépanner vous pouvez toujours tenter le coup.

Quelles îles choisir aux Bahamas

Je pense qu’elles ont chacune leurs paysages à couper le souffle alors cela va dépendre de l’itinéraire que vous pouvez faire. Comme je vous le disais, si vous vous déplacez en avion votre budget va vite en prendre un coup avec les multiples allers-retours sur Nassau. Sans comptez les coups de stress en cas de retard ou d’annulation de vol. Et les liaisons peu fréquentes si vous osez le bateau vont vite choisir les îles pour vous.

New Providence où se situe la capitale Nassau, Grand Bahama, Abacos, Andros, San Salvador, Eleuthera et Exumas ont l’avantage d’avoir des aéroports internationaux. Vous pouvez donc au moins y arriver directement depuis les Etats-Unis.
Berry Islands et Bimini sont accessibles via des vols directs depuis Miami.
Long Island, Rum Cay, Mayaguana, Ragged Island, Cat Island, Inagua, Acklins & Crooked Island sont accessibles via des vols intérieurs depuis Nassau, en vols privés ou par bateau.

Pour moi les îles immanquables sont les Exumas et Eleuthera. On a beaucoup hésité à aller sur cette dernière, mais les liaisons ont choisi pour nous. En tout cas sa célèbre plage de sable rose doit valoir le détour et si on doit retourner aux Bahamas on ira sans faute là-bas.
Les îles Exumas restent pour moi la perle des Bahamas. En plus il y a des dizaine de choses à y faire dont je vous ai fait la petite liste.
Long Island, à moins d’être fan de blue hole, a un peu moins d’intérêt. On avait l’impression d’être dans une cinquième dimension sur cette île, l’ambiance était un peu bizarre. Et la liste des incontournables est plus réduite.

Une plage des Exumas

Où dormir aux Bahamas

Dans les plus grandes îles vous trouvez hôtels, villas à louer ou guesthouses (chambres d’hôtes). Dans les plus petites îles les hôtels se font plus rare et laissent plus de place aux locations et guesthouses.
En tout cas il y en a pour tous les goûts. Pour tous les budgets aussi même si il n’y a pas grand chose de vraiment pas cher.

Où dormir aux Exumas

Dans les Exumas nous avons séjourné au Paradise Bay Bahamas, qui est tenu par des français, et je ne peux que vous recommander cet hôtel.

Les panneaux directionnels décoratifs de l'hôtel Paradise Bay Bahamas

L’accueil y est chaleureux et ils sont aux petits soins pour vous. Avec notre bateau nous sommes arrivés très tôt à l’hôtel, 9h. On a pu laisser nos bagages à la réception, aller profiter de la plage et ils nous ont donné notre chambre à 13h au lieu de 15h. C’était très appréciable.
Ils s’occupent de réserver vos excursions, votre location de voiture. On a même pu donner des vêtements à laver contre un petit pourboire à la femme de ménage.
L’hôtel est superbe avec ses bungalows colorés. On en a choisi un en première ligne sur la très belle plage de l’hôtel. A l’intérieur c’est spacieux et bien équipé.
Le petit déjeuner est compris dans le prix de la chambre, chose rare aux Bahamas. Alors ce n’est pas un immense buffet garni mais des toasts, yaourts, fruits, céréales et oeufs brouillés. Amplement suffisant pour manger sans se goinfrer. Et si vraiment vous pouvez demander des plats en supplément.

La piscine de l'hôtel et le restaurant La Fourchette

Aménagement de la partie plage de l'hôtel Paradise Bay Bahamas

La plage de l'hôtel Paradise Bay Bahamas

L'intérieur de notre cottage

A l’intérieur de l’hôtel se trouve le restaurant La Fourchette, là où vous prenez le petit déjeuner. C’était vraiment un plus car il n’y a pas grand chose à proximité immédiate. Les prix restent raisonnables pour l’île même si il ne faut pas oublier de rajouter les 12% de VAT et 10% de taxes et service. Et ils ne prennent pas la carte bancaire.
Je vous recommande les cocktails Bahama Mama et Goombay Smash. Coté menu les Accras de conques sont délicieux ainsi que le sandwich de Mahi-Mahi. M’enfin tout est bon, apparemment la langouste aussi, on regrette de ne pas l’avoir goûtée. Tout est copieux, même les entrées.

Où dormir à Long Island

La vue depuis notre terrasse à l'hôtel Gems at Paradise sur Long Island

Sur Long Island nous avons logé au Gems at Paradise Resort, et on est un peu plus mitigés à son sujet.
En fait avec le terme Resort, mon petit mari s’attendait à un grand hôtel en réservant. Et lorsqu’on est arrivés on s’est rendu compte qu’il s’agissait plutôt d’une belle guesthouse. Pas de réception, de services, uniquement le propriétaire qui vous accueille et est joignable en cas de besoin ensuite.

Ce dernier était assez sympathique, même si 15h pour la chambre c’était 15h. Alors que nous étions les seuls dans l’établissement…
Lorsqu’on y était la mer était assez haute, du coup la plage était quasiment inexistante.
Il y a un système d’open bar où on peut se servir ce que l’on veut et le noter sur sa petite note. Mais bon dans le frigo il n’y avait rien en jus de fruits ou sodas, pas évident pour se faire des cocktails.
Il y a aussi une demi-pension qui est proposée, cuisinée par la femme de ménage, que je vous déconseille. Le petit déjeuner ça passe encore, même si pour 17$ par personne ce n’est pas extraordinaire. Par contre le dîner n’est pas du tout à la hauteur de ses 30$ par personne pour un plat. Je ne sais pas pourquoi mais mon petit mari s’était mis en tête de manger de la langouste au Gems, et au prix où ça coûte on avait attendu jusque là. Et autant vous dire que la langouste surgelée qui nous a été servie était bien infâme…

Bon sinon on a quand même eu la chance d’être surclassés dans une plus grande chambre, très jolie et bien décorée, avec une vue imprenable sur la magnifique baie qui fait face à l’hôtel.
Vous pouvez emprunter gratuitement des kayaks pour vous balader justement dans cette baie.
Et le Gems a l’avantage d’être situé à 4 kilomètres du Dean’s Blue Hole.

La chambre et la vue depuis la terrasse

Le budget de notre séjour

Je n’avais pas encore fait les comptes, juste tout noté bien précieusement. Alors c’est parti pour le calcul.

Le vol jusqu’à Nassau depuis notre aéroport : 1700€
Notre séjour à l’Atlantis, hôtel pour deux nuits 540€ plus les frais (taxi, repas) : 770€
Le bateau de Nassau jusqu’aux Exumas : 128€
Le séjour de 5 nuits au Paradise Bay Bahamas : 1050€
Location de voiture pour 2 jours : 150€
L’excursion à la demie-journée pour aller voir les cochons nageurs : 300€
Bateau des Exumas jusqu’à Long Island : 52€
Le séjour de 3 nuits au Gems at Paradise : 435€
Le vol de Long Island jusqu’à Nassau : 190€
Quelques paiements par carte : environ 150€
Espèces retirées : 980€, qu’on a plutôt bien gérés. Il nous restait 100$ arrivés à l’aéroport, on a mangé un bout, acheté un sac de plage souvenir et deux babioles pour n’avoir plus que 20$.

Ce qui nous fait donc un total de 5905€ exactement pour ces 12 jours de voyage. La majorité des sommes ont été payées en Dollars donc forcément il y a un effet de taux de change à prendre en compte et les frais bancaires pour les paiements ou retraits par carte que je n’ai pas comptés.

Les Bahamas, notre plus beau voyage ?

Par rapport à ce que l’on en voit, les Bahamas nous paraissent souvent comme une destination de rêve. Et pourtant non, ce ne sera pas notre plus beau voyage à ce jour.
Pourquoi ? Parce qu’il y a trois choses essentielles pour nous lors d’un voyage : la destination (les paysages, monuments, points d’intérêt), les gens (l’ambiance, l’accueil des locaux) et la nourriture (manger local et en prendre plein les papilles).

Bon niveau paysages les Bahamas remportent le point haut la main. Les plages sont vraiment magnifiques, je n’avais encore jamais vu de telles nuances de bleu aussi belles, même en Polynésie. Le sable est d’une finesse, notamment aux Exumas. Même un peu trop fin d’ailleurs parce que du coup il est facilement emporté par les vagues et c’est vrai que l’eau était souvent trouble. En plus peu de récifs ou coraux en bord de plage, ce n’est pas une destination pour faire facilement du snorkeling.

Coté nourriture on s’est quand même régalés de quelques bons plats locaux. La salade de conques, du poisson frais en friture ou grillé, le peas and rice et en saison vous pouvez manger de délicieuses langoustes. A savoir que ce sont souvent les plats les plus chers de la carte, 20$ le poisson quand un hamburger affiche 8$…
En revanche dans les supermarchés vous trouverez essentiellement des produits importés avec une très grosse influence américaine. Et autant vous dire que la gastronomie made in USA ce n’est pas notre truc.

Mais c’est surtout du coté de l’ambiance que les Bahamas n’ont pas été à notre goût. On avait souvent l’impression d’être dans une dimension parallèle mais c’est assez dur à expliquer. Un peu hors du temps, ce qui peut être appréciable en vacances, mais là c’était plutôt bizarre et déroutant. Encore plus sur Long Island qui attire beaucoup moins de touristes que les Exumas.
Quant aux locaux, et bien les hommes ont l’air d’être bourrés H24 et ont d’ailleurs toujours un verre ou une bouteille à la main… Les femmes elles ne sont pas très agréables, parfois on arrive à engager la conversation et les dérider un peu et parfois non. En revanche cela ne les empêche pas d’être hyper serviables. Un monsieur nous a aidé à changer la roue crevée de notre voiture de loc sans rien demander en retour, lorsqu’on a pris notre petit déjeuner après notre arrivée en ferry sur Exuma on nous a proposé d’appeler un taxi pour nous amener à notre hôtel, l’auto-stop fonctionne bien,… Bref ils sont au fond très gentil, la première impression est juste assez froide. Mais en même temps je peux les comprendre. Avec 80% des touristes qui sont américains, cela ne doit pas être facile tous les jours. Car pour les connaître un peu, je vous garantis que les touristes américains ne sont pas les plus agréables du monde.

Un dernier regard sur la mer turquoise des Bahamas

Alors je vous avoue qu’entre les sandflies, le coût du voyage, l’ambiance un peu à part et l’accueil pas hyper chaleureux, on n’y retournerait pas tout de suite. Mais j’aimerais tout de même voir Eleuthera et peut-être une autre île un jour.

Sur ce je vais arrêter ce bilan ici, vous avez déjà beaucoup d’informations en main. Mais si vous avez des questions n’hésitez pas en commentaire, j’y répondrais avec plaisir.
Si vous voulez continuer le voyage je vous ai préparé un Travel Diary sur cette belle destination, et vous pouvez également retrouver tous mes vlogs sur ma chaîne YouTube.

Poster un Commentaire

avatar
  Notification des nouveaux commentaires