10 gestes pour protéger la planète


Méli-Mélo / jeudi 10 janvier 2019

De retour des Bahamas j’ai ramené avec moi, à part un joli bronzage en plein hiver, l’envie de vous parler un peu de notre planète terre. Car c’est quand je pars dans des endroits aussi magnifiques et que je vois des plastiques sur les plages, des gens qui jettent leur mégot de cigarette dans l’eau, que je me dis qu’il faut vraiment que l’on fasse des efforts pour protéger notre planète et notre environnement.

Je ne vais pas vous parler de choses plus ou moins évidentes et que l’on vous ressasse souvent, comme recycler vos cartons et bouteilles plastiques, privilégier les douches aux bains… J’espère que tout cela est devenu une habitude pour la majorité d’entre vous. Mais je vais plutôt vous parler de gestes auxquels on ne pense pas forcément, d’autres qu’on zappe alors qu’ils sont si simples, certains que l’on n’ose pas dire.

1- Nettoyer sa boite mail

Vous vous doutez bien que vos e-mails ne sont pas stockés sur votre ordinateur puisque vous pouvez les retrouver où que vous soyez une fois que vous êtes connecté à votre messagerie.
Alors où sont-ils stockés ? Sur des serveurs, qui sont allumés en continu et qui doivent en plus être refroidis. Ils consomment donc énormément d’énergie. Et plus exactement, un e-mail génère 10 grammes de CO2 par an. Multiplier cela par vos X mails stockés, sur vos 2 ou 3 adresses de messagerie, par le nombre de personnes sur notre planète et cela commence quand même à faire pas mal.

Donc on supprime les 250 courriers indésirables non lus qui ont réussi à s’infiltrer dans notre boite de réception mais qu’on n’a jamais virés. On supprime tous les e-mails qui ne nous sont plus utiles comme les confirmations de commande assorties de leur confirmation d’expédition doublées de leur suivi d’expédition. On vire les newsletters qu’on a jamais lues, voire même on se désabonne de celles qui ne nous intéressent plus, donc pas la mienne bien entendu ! On fait aussi le ménage dans les mails envoyés qu’on n’a pas besoin de conserver. Et bien sûr après tout ça on vide la corbeille.
Et si vous avez de vieilles adresses mail que vous n’utilisez plus, supprimez tous les mails qu’elles contiennent, videz la corbeille et demandez la suppression de ces comptes.

Personne au clavier d'un ordinateur portable
Crédits photo : Creative commons Unsplash

2- Utiliser des crèmes solaires respectueuses des océans

Il est maintenant largement prouvé que les produits chimiques déversés dans les océans sont responsables du blanchissement des coraux, phénomène visible partout sur la planète. Et toute la faune marine qui dépend de ces coraux se trouve elle aussi impactée et menacée.
Parmi ces produits chimiques on peut pointer du doigt les crèmes solaires, à cause notamment de leurs filtres UV chimiques et leurs silicones. D’ailleurs l’Etat d’Hawaï a voté une loi qui vise à interdire les crèmes solaires nocives d’ici 2021 si elle est ratifiée.

Heureusement nous n’avons plus à choisir entre la protection de notre peau et la protection de la planète et des océans grâce à plusieurs marques comme celles-ci.
De mon coté j’ai choisi les crèmes solaires d’Avène. D’une part elles sont composées de filtres non hydrosolubles dont le nombre et la concentration sont réduits, d’ingrédients largement biodégradables et elles ne contiennent pas de silicones. Et d’autre part la marque soutient un projet de restauration des massifs coralliens du coté de Bali, un petit plus et un geste toujours appréciable.

3- Recycler les piles et les ampoules

Alors oui je sais, j’avais dit que je ne parlerai pas d’actions évidentes. Mais je me suis aperçue que pas mal de personnes dans mon entourage zappaient complètement le recyclage des piles et ampoules.

Pourtant c’est tout aussi important, et même plus, car elles contiennent des métaux lourds qui sont très toxiques. En plus 80% des métaux contenus dans les piles sont réutilisés et les ampoules sont recyclées à près de 90%.
Aucune excuse pour les jeter à la poubelle car c’est vraiment le plus simple à recycler. Ce n’est pas très encombrant donc facile à stocker au fur et à mesure dans un sac ou un carton. Et pas besoin de vous déplacer jusqu’à la déchetterie ou de chercher un point de collecte, tous les supermarchés ont l’obligation de proposer des conteneurs de recyclage puisqu’ils vendent ces mêmes piles et ampoules. Je pense que vous allez tous dans un supermarché de temps en temps ? Donc voilà, c’est ce que je vous disais, pas d’excuses !

Main tenant une ampoule
Crédits photo : Creative commons Unsplash

4- Nettoyer autour de soi

Par exemple, lorsque je suis à la plage, il y a toujours un moment où je prends le temps de ramasser les déchets qui se trouvent autour de ma serviette. Et je peux vous dire qu’il y a pas mal de mégots et de plastiques à ramasser rien que dans un rayon à portée de bras. Je ramasse aussi ce que je peux sur le chemin.
Ce n’est pas grand chose mais si tout le monde faisait la même chose sur la petite plage bondée du 15 Août dans le sud, je peux vous dire qu’en cinq minutes top chrono elle serait bien nettoyée. Idem lorsque je me balade en pleine nature, j’ai tendance à ramasser le max de détritus que je peux. C’est sur mon chemin alors ça ne me coûte pas grand chose et le pire c’est que je finis quasiment toujours par trouver une poubelle où les jeter convenablement.

5- Faire pipi sous la douche

Alors là je vous vois venir avec des « Beurk c’est dégueulasse ! ». Mais d’une je ne croirais personne qui me dit qu’elle ne l’a jamais fait parce que de toute façon c’est tout simplement physiologique d’avoir envie de faire pipi au contact de l’eau. Et de deux, l’urine est composée à 95% d’eau donc ce n’est pas si dégueulasse que ça, il parait même que ce serait bon pour la santé de la boire. Bon je n’irais pas jusque là quand même… En tout cas l’urine est stérile donc tant que vous êtes sous l’eau et qu’en plus vous vous lavez ensuite, il n’y a vraiment aucun problème. C’est même plus hygiénique que le papier toilette et on économise aussi ce dernier.

Sachant que le volume d’une chasse d’eau est en général de 6 à 9 litres et qu’on se douche au moins une fois par jour, enfin j’espère, cela fait quand même une sacré économie d’eau. Je vous fais le calcul : 2190 à 3285 litres d’eau chaque année. Ça donne à réfléchir non ?

Barre de douche et son pommeau
Crédits photo : Creative commons Unsplash

6- Acheter des fruits et légumes de saison

Vouloir manger des tomates, des courgettes ou des fraises en plein mois de Décembre n’aide clairement pas notre petite planète. Soit ces fruits et légumes sont importés de très loin où le climat est propice et donc contribue à la pollution avec un bilan carbone important. Soit les engrais chimiques utilisés pour les faire pousser malgré le manque de soleil et de nutriments polluent les sols.

En mangeant de saison vous limitez votre impact écologique.
En plus vous avez droit à des fruits et légumes qui ont plus de goût étant donné qu’ils sont cueillis à maturité contrairement à ceux venant de loin qui ont été cueillis plus tôt pour tenir pendant le transport. Ceux nécessitant d’un beau soleil pour mûrir ont pu en profiter contrairement aux fruits et légumes cultivés en serre.
Et puis la nature étant très bien faite, les fruits et légumes de saison nous apportent exactement ce dont nous avons besoin à cette période. En hiver notre corps a besoin de nutriments et de vitamine C : bonjour les carottes, choux et agrumes. En été notre corps a besoin d’hydratation : bonjour les concombres, tomates et les bons melons.

Pour aller plus loin vous pouvez aussi manger locavore, c’est à dire acheter des fruits et légumes produits près de chez vous. C’est ce que je fais pour mes légumes, je vous en parlais dans cet article.

7- Avoir un tote bag dans son sac

C’est quoi un tote bag ? Il s’agit tout simplement d’un petit sac en tissu, souvent personnalisé par des motifs voire un logo pour ceux qui s’en servent dans un but publicitaire.
Le grand avantage du tote bag c’est qu’étant en tissu, une fois roulé ou plié il prend très peu de place dans le sac à main. Et quand vous allez faire des courses ou du shopping vous avez au moins toujours ce petit sac avec vous pour éviter de prendre celui en plastique du magasin.

Tote bag posé sur un banc
Crédits photo : Creative commons Unsplash

8- Eviter la surconsommation

Et là celles et ceux qui me suivent sur mes stories Instagram vont se dire « Elle se moque de nous celle-là avec tous ses unboxings de commandes !! ».  Alors effectivement je suis une grosse consommatrice de make-up et de soins. Une passion, un métier maintenant pour le blog, et en même temps je me sers et je termine tous ces produits. Mis à part cela, je vous assure que je suis plutôt raisonnable.

Il faut savoir dire stop à notre société de consommation qui nous pousse à acheter un nouveau téléphone tous les six mois, une quinzième paire de jeans qu’on ne portera jamais, changer nos meubles à la moindre nouvelle tendance venue et j’en passe.
Savoir acheter uniquement quand on a réellement besoin de quelque chose, ou besoin de remplacer quelque chose, permet d’éviter d’accumuler les objets inutiles ou inutilisés qui encombrent notre environnement de vie. Et cela permet aussi de préserver notre planète puisque pour produire tout ce qu’on consomme on utilise ses ressources naturelles, on utilise de l’énergie, on a besoin de les transporter, etc…

9- Refuser les produits qui contiennent de l’huile de palme

Le problème avec l’huile de palme c’est que, face à l’explosion de sa consommation, les pays producteurs comme la Malaisie et l’Indonésie ont détruit des millions d’hectares de forêt pour les remplacer par des cultures de palmiers. Alors, en attendant que cette culture engendre zéro déforestation, ne plus acheter de produits qui contiennent de l’huile de palme est un acte de plus pour préserver notre planète. On boycotte aussi les produits qui veulent nous duper en mettant « huile végétale », puisqu’il s’agit tout simplement d’huile de palme.

Et puisqu’on est entre nous, j’ai mangé à nouveau du Nutella il y a quelque temps chez mes beaux-parent. Et en fait c’est pas bon du tout comme pâte à tartiner !! J’ai senti que le goût du sucre et du gras contrairement à celle de mon supermarché qui a vraiment un goût de chocolat et de noisette. Donc aucun regret !

Fruits du palmier à huile
Crédits photo : Creative commons Pixabay

10- Se dire que chaque action compte

J’entends par là que nous ne sommes pas parfaits et que même la personne la plus engagée ne pourra pas avoir un mode de vie 100% clean pour la planète. Je vous parle d’environnement, j’essaye de faire attention à mes gestes mais je suis loin d’être parfaite en la matière. Je prends souvent l’avion, je mange de la viande rouge, je bois de l’eau en bouteille, etc etc…
Mais si chaque personne se dit qu’il vaut mieux ne rien faire plutôt que de mal faire, on n’y arrivera jamais. Et puis je prends l’avion mais vous peut-être que vous ne le prenez jamais. Vous allez au travail chaque jour en voiture, moi tous les jours je n’utilise que mes petits pieds. On peut compenser ce que les autres ne font pas et inversement. Et c’est toujours ça de pris pour notre belle planète Terre.

Notre planète terre
Crédits photo : Creative commons Pixabay

Dites moi en commentaire quelles sont vos actions pour préserver la planète, histoire qu’on se donne des idées mutuellement, si vous faisiez déjà l’une des miennes ou laquelle vous avez envie d’essayer. Bref, je veux tout savoir !

A très vite !

4
Poster un Commentaire

avatar
  Notification des nouveaux commentaires  
Plus récent Plus ancien Le plus populaire
Josee
Invité
Josee

Utiliser des recharges pour les produits hygiène et beauté. Attention aussi aux composants des produits de beauté, je pense au silicone contenu dans certaines crèmes qui se dégrade très mal et sont très mauvais pour l’eau. Certains super marchés proposent des aliments en vrac : pâtes, céréales, jus d’orange(ce que j’ai connu quand j’étais petite) et on cherchait le lait à la ferme avec notre pot à lait.. Préférer les bouteilles en verre consignées (recyclables à l’infini malheureusement cela consomme plus d’énergie) aux bouteilles plastique .,. La liste est longue. .. comme tu dis : si chacun y met un… Lire la suite »

Marlyse
Invité
Marlyse

Et limiter les voyages en avion 🙈
Parce que l’empreinte carbone explose !

Il y a plein d’autres petits gestes : éviter les déchets : cotons à démaquiller lavables, mouchoirs lavables, sopalin lavables, oriculi à la place du coton tige, paille en inox ou bambou, acheter en vrac, dire non au papier de la baguette quand on va à la boulangerie etc…
Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas 👍