J’ai testé la routine pour cheveux Hairburst


Dans ma SDB / jeudi 7 mai 2020

Si vous suivez quelques influenceuses sur Instagram ou YouTube, vous avez certainement dû entendre parler des produits pour cheveux Hairburst. Mais si, vous savez ces flacons bleu et rose et ces bonbons en forme de licorne qu’on voit passer partout nous promettant de faire pousser nos cheveux et de les rendre beaux et forts ?

En arrêtant de colorer mes cheveux en blonds je pensais qu’ils allaient devenir plus jolis et plus sains. Au final ce n’était pas vraiment ça. Ils sont devenus complètement foufous et eux qui poussaient à vitesse grand V ont tout stoppé. Alors je me suis dit que c’était le moment où jamais de tester ces fameux produits Hairburst pour me faire mon propre avis.

Le shampoing et l'après-shampoing Hairburst

Le shampoing et après-shampoing Hairburst

Première étape de ma routine Hairburst, le shampoing et l’après-shampoing.
Les deux se disent Cruelty Free, vegan, sans SLS et parabènes. Ils ne contiennent pas de silicones et les packagings sont recyclables. Ils nous promettent des cheveux plus sains, plus épais et renforcés.

Le shampoing Hairburst

Ils sont très agréables à utiliser, que ce soit au niveau de la texture ou de leur odeur. L’après-shampoing démêle très bien les cheveux. Par contre le packaging en plastique très épais n’est pas pratique, surtout quand on arrive à la fin des produits. Le shampoing assez liquide ça va encore, mais l’après-shampoing est plus difficile à faire sortir.
En parlant de ce dernier on n’est pas tout à fait sur une utilisation classique d’après-shampoing, plutôt à la limite du masque, car il faut le laisser poser 3 à 5 minutes.

L'après-shampoing Hairburst

Les vitamines à mâcher Hairburst

Alors là c’est vraiment le produit que j’ai testé juste pour vous parce que je déteste prendre des compléments alimentaires. Je préfère aller trouver les bonnes vitamines dont on a besoin dans les aliments plutôt que dans des gélules qui, même si elles sont à base d’ingrédients naturels, sont produites chimiquement on va dire. C’est peut-être idiot mais que voulez-vous, j’écoute mon corps et ça ne l’intéresse pas. 

Les gommes à mâcher Hairburst

Mais je me suis quand même laissée tenter par les gommes à mâcher vegan de chez Hairburst.
Je vous recommande les vegan, cela évite la gélatine de bœuf ou de porc. Si vous vous demandez pourquoi je vous laisse aller voir comment est faite la gélatine et vous comprendrez rapidement.
Elles sont censées booster la pousse des cheveux et améliorer leur santé.

Les gommes à mâcher en forme de petites licornes

Le flacon contient les gommes pour 1 mois, à raison de deux petites licornes par jour. Elles ont un petit goût de fruits rouges un peu acidulé et pas trop sucré. Elles sont à prendre le matin alors j’avais un peu peur étant donné que pour moi ça voulait dire les avaler à 6h du mat en général. Mais au final ça va, elles ne sont pas désagréables.

L’élixir pousse et volume Hairburst

Alors cet élixir Hairburst est tout simplement un spray, à appliquer sur vos cheveux lavés des racines jusqu’aux pointes. Et il faut ensuite les sécher au sèche-cheveux.
Il est censé stimuler la pousse des cheveux, donner du volume ainsi que les épaissir et les renforcer. Il sert également de protecteur de chaleur. On peut aussi l’appliquer entre deux shampoings pour gagner en volume.

L'élixir pousse et volume Hairburst

Personnellement je n’utilise pas de chaleur sur mes cheveux donc j’appliquais ce spray uniquement sur mes cheveux mouillés que je laissais sécher à l’air libre.
Il est agréable à utiliser. L’odeur est légère, il ne cartonne pas les cheveux et ne les rend pas poisseux non plus.

Mon bilan sur cette routine

J’ai d’abord commencé à utiliser le shampoing et l’après-shampoing Hairburst. Trois semaines après j’ai incorporé les gommes à mâcher dans ma routine. Et j’ai enfin commencé à utiliser le spray la dernière semaine des compléments alimentaires. Juste au cas où l’un des produits ne me conviennent pas, ainsi c’est plus facile de savoir lequel c’est. 

Le shampoing et après-shampoing

J’ai vu une différence après quelques utilisations du shampoing et de l’après-shampoing. J’ai beaucoup aimé le rendu de mes cheveux, ils étaient plus doux et moins filasses. J’avais aussi l’impression de moins les perdre. Par contre ils n’ont pas remplacé pas un vrai bon masque de temps en temps. J’avais zappé cette étape au début de mon test pour voir, et mes cheveux devenus secs m’ont vite rappelés à l’ordre.

Avec les gommes à mâcher je n’ai pas spécialement vu de différence supplémentaire sur le rendu de mes cheveux. Niveau pousse je n’avais pas l’impression mais finalement, en faisant les photos du avant/après, j’ai trouvé cela pas si mal. On est sur un peu plus que le 1 cm par mois naturel et surtout mes cheveux ne poussaient presque plus. Après on dit que les compléments alimentaires doivent être pris pendant au moins 3 mois pour de vrais résultats. Mais ce n’est pas précisé sur la fiche du produit ou le flacon. En plus vu le prix, 3 mois ça fait un peu mal. Donc je me suis contentée de ce petit mois de test.

Avant/après 1 mois de la routine cheveux Hairburst
Je ne sais pas pourquoi mon débardeur s’est fait la malle sur la première photo, mieux vaut regarder par rapport à mes épaules ou mon tatouage. Photo prise à 1 mois d’intervalle.

En ce qui concerne l’élixir, niveau volume rien du tout. Et pourtant j’ai des cheveux qui en ont bien besoin. Peut-être que ça ne fait effet qu’avec un petit brushing… En tout cas sur mes cheveux séchés à l’air libre ça ne m’a rien apporté. Et puis il a eu clairement tendance à faire regraisser mes cheveux beaucoup plus vite. Depuis quelques mois je n’avais plus besoin de shampoing sec le deuxième jour après avoir lavé mes cheveux, là c’était fini.

Mes cheveux après 2 mois et demi
Mes cheveux après 2 mois et demi

Alors, on achète ou pas ?

Ce qui m’a le moins convaincu c’est l’élixir, clairement. Zéro volume et des cheveux qui regraissent plus vite, non merci. Alors il a peut-être eu un peu d’effet comme promis sur la pousse de mes cheveux, mais à ce niveau je pense que c’est plutôt les gommes à mâcher qui ont fait de l’effet. 

En ce qui concerne le shampoing et l’après-shampoing j’ai donc vu des différences en les utilisant, essentiellement sur l’apparence de mes cheveux. Et leur prix n’est pas excessif par rapport à d’autres gamme de soins capillaires.
En revanche Hairburst a beau nous promettre des ingrédients naturels, ils ne sont pas si bons que ça. Dans le shampoing il n’y a pas de SLS mais il y a de l’Ammonium Lauryl Sulfate, tout aussi irritant. Et d’autres ingrédients irritants également et en plus non biodégradables pour certains. C’est la même chose pour l’après-shampoing.
Et j’en ai fait les frais. Depuis petite j’ai des croûtes de lait, en langage scientifique de la dermatite séborrhéique. De temps en temps, en été souvent, j’ai une petite plaque qui apparaît sur mon cuir chevelu puis disparaît rapidement. En utilisant ces produits j’ai eu une grosse poussée de plaques un peu partout et qui me démangeaient tellement que pour la première fois depuis 25 ans je suis allée acheter une crème en pharmacie pour les traiter.

Zoom sur le packaging
Et attention, la mention noix de coco et avocat c’est seulement pour le parfum des produits. Il n’y en a pas du tout dans les ingrédients. Un peu trompeur quand même…

Bon vous l’aurez compris, je ne suis pas hyper fan de ces produits Hairburst. Les gommes à mâcher sont peut-être pas mal, je ne vais pas renier le fait que mes cheveux ont sacrément poussé. Mais n’étant pas fan des compléments alimentaires je passe quand même mon chemin.

La marque est vendue chez Sephora mais à l’heure actuelle vous pouvez seulement y retrouver les gommes à mâcher et l’élixir. Il faudra vous rendre sur le site Hairburst pour le shampoing et l’après-shampoing.

Notification des nouveaux commentaires
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments