Un week-end en Ardèche pour la descente des gorges en kayak


Evasion / lundi 12 août 2019

En septembre dernier nous avons profité d’une petite semaine de vacances pour passer quelques jours en Ardèche. Cette région n’est pas très loin de chez nous et cela nous donnait l’occasion d’enfin essayer la fameuse descente des gorges en Kayak.

A la base je pensais uniquement partager cette petite expérience sur ma chaîne YouTube, dans cette vidéo ci, mais finalement j’avais quand même quelques petites choses à vous dire. Des conseils si vous voulez être un peu plus préparés et des recommandations pour votre séjour.

On dort où en Ardèche ?

Cela avait été la partie la plus difficile pour nous.

Une chose était sûre on voulait être au bord de la rivière. Sauf que les hôtels sympas ce n’était pas du tout le cas. Il restait les campings et autant vous dire que ce n’est pas ma tasse de thé.
Alors pas que je sois une précieuse. J’ai passé plus d’un week-end à dormir dans un van sur un parking avec des sanitaires communs, le bon vieux temps où mon petit mari faisait de la moto sur circuit. Non c’est juste qu’en vacances j’apprécie le fait de ne pas avoir à faire à manger, la vaisselle, et puis surtout le ménage.
Mais bon là pas le choix. Pour au final enfin réussir à en trouver un qui ne croulait pas sous les mauvais avis et où on a passé un très bon séjour.

Le Camping des Tunnels, situé en plein sur la route des gorges. Il a l’avantage d’avoir une grande et jolie plage le long de l’Ardèche. Idéal pour avoir les pieds dans l’eau.
Il propose des mobil-homes ainsi que des emplacements pour votre tente ou caravane. Il n’y a pas vraiment d’animations comme on peut s’y attendre si on a vu passer un épisode de Camping paradis… Surtout que nous y étions en fin de saison. Mais pour nous c’était absolument parfait car on cherchait un endroit calme et reposant. Et surtout nous ne sommes pas des adeptes de ce genre d’ambiance.

La plage du camping des tunnels

La vue sur l’Ardèche aurait pu être plus dégagée mais elle était là, et au moins tous les emplacements du camping sont bien ombragés donc agréables.
Le gérant était très sympathique. Il nous a même prêté les produits d’entretien le jour du départ et j’ai laissé tout le boulot à mon petit mari. Le mobil-home était bien équipé.
Il y a aussi un restaurant, où vous pouvez d’ailleurs commander du pain et des viennoiseries pour le matin. Les proprios sont adorables et les plats délicieux. Je vous recommande le burger ardéchois, une tuerie.

Notre mobil-home au camping des tunnels en Ardèche

La vue sur l'Ardèche depuis notre mobil-home du camping des Tunnels

Une bonne adresse que je peux vous conseiller, qui m’aura presque réconcilié avec le camping.

On réserve où la descente de l’Ardèche ?

Là c’est beaucoup plus facile. Il y a énormément d’endroits où vous pouvez louer des kayaks. Forcément puisque les gorges de l’Ardèche sont quand même l’attraction phare de la région. En plus on avait comparé, les prix sont quasiment identiques à un ou deux euros près. Et ils proposent quasiment tous les mêmes différentes descentes possibles.
Alors autant passer par le service de location le plus proche de l’endroit où vous séjournez. Le transport étant en général compris cela vous évitera de prendre votre voiture.

Des kayaks en pleine descente de l'Ardèche

Nous on était passé par celui implanté dans le Camping des Tunnels, Azur Canoë. On ne pouvait pas faire plus proche, c’était parfait. Et il avait quand même un petit plus comparé à d’autres : le timing libre pour le retour. C’est-à-dire que la plupart définissent un horaire de retour précis en fonction de votre heure de départ. Avec Azur Canoë on pouvait arriver à n’importe laquelle des heures de retour tout au long de l’après-midi. Idéal pour se laisser guider par la balade et non par le temps. Enfin bon faut pas louper le dernier créneau non plus ! 

La descente de 13 km

Comme je vous le disais il y a plusieurs descentes de l’Ardèche possibles.
Les plus courantes se font sur une journée et font 7, 13, 24 et 30 km. Mais vous pouvez aussi opter pour des descentes sur 2 ou 3 jours avec bivouac ou camping pour la nuit.

On avait choisi de faire celle de 13 km. D’une c’était amplement suffisant pour mon niveau sportif… Et aussi parce qu’elle part de Sampzon, contrairement à la majorité des autres, et vous fait donc passer par des petits toboggans pour les kayaks. Vous passez bien entendu sous le fameux pont d’arc de l’Ardèche pour terminer la descente à Chames. Ce qui était bien également c’est que notre camping se situait aux 2/3 du parcours. Etant partis à 10h on a pu déposer le kayak sur la plage du camping et prendre notre pause déjeuner au mobil-home.

Le fameux pont d'arc

Le tarif est de 28€, on a eu en plus une réduction de 2€ comme on était au Camping des tunnels.

Je vous laisse découvrir cette fameuse descente sur ma chaîne YouTube. Pour le coup les images valent mieux que des mots.

Quelques conseils ?

Bon OK je suis un peu une froussarde sur les bords. Mais pas mon petit mari. Et lui comme moi avons trouvé que c’était un peu léger niveau sécurité. On a surtout trouvé que la descente des gorges de l’Ardèche est prise comme une petite attraction ouverte à tous et tranquille. Alors qu’en fait il y a des morts chaque année

Les gilets de sauvetage sont obligatoires et fournis par votre loueur de kayak. Par contre très peu proposent des casques, sauf pour les enfants. Je vous conseille d’en prendre, des casques de vélo font parfaitement l’affaire. C’est ce qu’on a fait.
Il y a des rochers partout, votre kayak peut se retourner, si vous vous cognez la tête le gilet de sauvetage ne sera pas toujours utile une fois assommé. Il y a des rapides et parfois même des tourbillons. Selon la période le débit de l’eau peut être assez important. Il faut rester conscient que, même minime, le danger est là. J’ai d’ailleurs du mal à comprendre pourquoi le port du casque n’est pas lui aussi obligatoire.

Ayez un minimum de connaissance au niveau du maniement d’un kayak. Si vous ne savez pas qu’il faut pagayer à gauche pour vous diriger à droite et inversement, mieux vaut laisser tomber ! Alors oui le loueur vous demande votre expérience et vous donne quelques indications selon. Mais c’est quand même léger et reste de la théorie.
Les toboggans dont je vous parlais représentent une fenêtre de tir d’à peine 1 mètre sur quoi, 30 mètres de digue, qui forme souvent des cascades de l’autre coté…

Et enfin privilégiez le hors saison, juin ou septembre. Déjà nous c’était parfois un peu galère avec les autres kayaks présents. Alors je n’imagine pas en plein été quand il y en au moins trois fois plus… Pour moi cela rajoute en plus de la difficulté voire de la dangerosité.

Bref c’est une très belle balade. Mais comme toutes les forces de la nature il faut savoir l’appréhender avec respect et humilité

Je vous rassure j’ai un peu pagayé pendant ce week-end quand même. Un peu…

Comme d’habitude on se retrouve dans les commentaires si vous avez d’autres questions, j’y répondrais avec plaisir ! 

2
Poster un Commentaire

avatar
  Notification des nouveaux commentaires  
Plus récent Plus ancien Le plus populaire
Josee
Invité
Josee

Ça a l’air gėnial et accessible à tous : sportifs ou moins sportifs. Bien sûr, quand tout se passe bien. Et les paysages magnifiques. Vous alliez vachement vite en tout les cas.