Green Flash, le vernis semi-permanent de Manucurist : mon avis


Dans ma SDB / jeudi 3 septembre 2020

L’année dernière j’ai eu un véritable coup de cœur pour les vernis Green de Manucurist. La marque m’a réconcilié avec le vernis, moi qui n’en mettais plus depuis des années. Depuis elle a sorti une gamme de vernis semi-permanents, les Green Flash.
Toujours 9-free, c’est à dire que 9 ingrédients toxiques que l’on trouve habituellement dans les vernis ont été retirés dans la composition du Green Flash, sans perturbateur endocrinien et bio-sourcé jusqu’à 84%. Ce semi-permanent est censé tenir 10 jours et se retirer facilement avec un dissolvant sans acétone. Le tout sans abîmer l’ongle. Et surtout avec l’avantage de s’utiliser à la maison et non seulement en institut.

Les vernis, le dissolvant et la lampe pour la manucure Green Flash

Je suis contente de la tenue de 5 jours de mes vernis Green Manucurist classiques. Mais j’avoue que 10 jours ça me faisait rêver. Et en plus sans bouger de chez moi, que ce soit pour la pose ou pour la dépose.

La Gamme Green Flash Manucurist

La gamme Green Flash se compose d’une base formulée avec de la canne à sucre, d’un top coat formulé avec de la canne à sucre, du manioc, du coton et du maïs. De vernis semi-permanents bien sûr, avec un assez large choix de couleurs. Il y a également un dissolvant sans acétone et à base de canne à sucre.
Et une lampe à LED, enfin deux maintenant. Une nomade, celle que j’ai. Et une plus professionnelle donc un peu plus imposante, qui réduit le temps de catalyse.
Vous pouvez d’ailleurs acheter des kits qui comprennent l’une des lampes et selon la base, le top coat et le dissolvant.

La base, le top coat et le dissolvant Green Flash Manucurist

Il y a donc vraiment tous les produits nécessaire pour se faire sa manucure semi-permanente.
J’apprécie que le Green Flash fonctionne avec une lampe à LED, on sait bien que les UV sont néfastes pour notre peau. Et je ne me vois pas mettre de la crème solaire sur mes mains avant de faire mes ongles !

Test du semi-permanent Green Flash

La pose

On commence par une couche de base qu’on laisse catalyser 2 minutes sous la lampe. Ensuite une première couche de vernis qu’on catalyse pendant 2 minutes, puis une seconde couche avec à nouveau 2 minutes sous la lampe. On termine par une couche du top coat et cette fois ci on laisse catalyser 3 minutes.

La pose de la manucure

Je trouve que c’est un process un peu long. Surtout que pendant qu’on a une main sous la lampe on ne peut pas faire l’autre. Alors qu’avec un vernis classique pendant qu’une main sèche je peux faire la seconde. Là clairement j’y passe une bonne heure et demie, voire deux si je rajoute la préparation de l’ongle et tout.
J’ai remarqué qu’il faut être assez rapide à l’application du vernis, on ne peut pas passer et repasser plusieurs fois sur l’ongle. Sinon cela laisse des marques et des traces.
Et la lampe m’a un peu dérouté. Car le minimum de catalyse avec le Green Flash est de 2 minutes alors que la lampe a un bouton de 30 secondes et un de 60 secondes. Mais en fait ce n’est pas la lampe de Manucurist mais une qu’ils revendent tout simplement. Tout s’explique.

Le rendu et la tenue

On obtient une jolie couvrance avec les 2 couches de vernis. Egalement une jolie brillance, digne d’un vernis classique.
L’ongle est sec tout de suite après la dernière catalyse. Je fais quand même attention une petite demi-heure après application de ne pas lui faire subir de chocs mais sinon on peut tranquillement vaquer à ses occupations. Ce qui est bien pratique.

La tenue du vernis à J1, J6 et J10
Le vernis à J-1, puis J-6 et enfin J-10

Niveau tenue, le 4ème jour le vernis commence à se retirer sur le bout de mes ongles. Très légèrement, juste sur le bord. Quand on regarde de loin ça ne se voit pas vraiment. Et puis au bout du 6ème/7ème jour, là il commence à s’écailler.
Quant à la brillance elle s’est un peu estompée. Cela donne un fini un peu mat/velouté qui n’est pas pour me déplaire. Je préfère cela à une brillance genre laquée.

La tenue à J6 du Green Flash
Le vernis à J-6, de loin ça va tout de même
La tenue à J6 d'un peu plus près
Un peu moins joli si on regarde de près

La dépose

L’intérêt du Green Flash, outre sa composition, est de pouvoir le poser à la maison mais aussi de pouvoir le retirer de chez soi. Le tout avec un dissolvant sans acétone. Et le dissolvant Green Flash de Manucurist est spécialement formulé pour cela.

Le dissolvant Green Flash de Manucurist

Ma première manucure j’ai clairement galéré pour la retirer. J’ai procédé comme avec un vernis classique, un coton entier avec du dissolvant dessus. Même après l’avoir posé sur l’ongle pendant 2 minutes le vernis était difficile à retirer. Et puis du coup c’est long, chaque doigt un par un. En fait en procédant ainsi le coton n’est pas assez imbibé de dissolvant, même si j’en verse plein sur un coté il se répand dans tout le coton.
Heureusement que je suis la marque sur Instagram, j’ai ensuite essayé leur technique. Découper des petits bouts de coton que l’on imbibe de dissolvant. Etant plus petits, le dissolvant ne sera pas absorbé et sera bien concentré. En plus ainsi on peut les laisser poser sur chaque ongle de la main, c’est plus rapide pour le coup.

Technique pour la dépose du Green Flash Manucurist

Quand le vernis semi-permanent Manucurist se retire
Et ça colle ces petits bouts de vernis !

Alors oui le vernis se retire facilement. Par contre il ne reste pas sur le coton, cela fait plutôt des petites miettes de vernis qui se désagrège. Je précise parce que la première fois je m’en suis mis partout !
Par contre j’ai toujours un peu de base qui reste sur l’ongle. Ce n’est pas flagrant mais selon la lumière on voit une petite couche. Et elle jaunit au fil des jours, alors quand on ne veut pas refaire une manucure direct derrière c’est pas super. Même avec un dissolvant avec de l’acétone cela a du mal à partir.

Mon verdict sur le semi-permanent Green Flash

Je regrette de le dire mais je passe mon tour…
La pose est longue, trop longue à mon goût. Même si les ongles sont secs directement après la dernière catalyse j’y passe beaucoup trop de temps. Que voulez-vous je suis une speed, c’est comme rester une heure assise chez le coiffeur, j’ai l’impression de gaspiller du temps.
La tenue ne tient pas sa promesse de 10 jours pour moi. Alors peut-être que posée par une pro ou quelqu’un qui gère mieux la manucure cela tiendrait mieux. Mais en tant que petite nana lambda j’obtiens le même résultat quasiment qu’avec les vernis Green classiques. Et pourtant je fais bien attention à border mon ongle comme on dit.
La dépose effectivement peut se faire à la maison, c’est pratique. Mais c’est plus long et j’ai beau appliquer une couche archi fine de base, elle reste toujours un peu sur mes ongles.

Et puis les vernis Green Flash sont plus chers que les classiques, 22€ contre 14€. Idem pour la base, le top coat et le dissolvant est lui aussi un poil plus cher.
Une raison de plus pour moi de rester sur mes vernis Green chouchous.

Notification des nouveaux commentaires
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments